Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2005 5 16 /12 /décembre /2005 20:44

établir un programme strict de navigation sur une ou deux années peut paraître illusoire tant les causes possibles de ne pas le respecter sont nombreuses et imprévisibles.

En réalité notre tour d'Atlantique s'organisera, pour la première année, autour de notre participation au Rallye des Îles du Soleil [RIDS]. Nous adhérons naturellement aux objectifs de cette aventure et souhaitons découvrir les destinations et escales visitées par le rallye. Les îles du Cap-Vert, le Sénégal, le Brésil et enfin comme point d'orgue un périple sur l'Amazone d'un millier de kilomètres. L'expédition sur le plus grand fleuve du monde peut difficilement se réaliser en dehors d'une organisation comme le RIDS.

Le départ de la 13° édition du rallye des îles du soleil sera donné à Santa Cruz de Tenerife aux environs du 22-25 octobre 2006, il se terminera à Afua à la sortie de l'Amazone vers le 25 avril 2007.

Le rallye s'articule en cinq étapes.

Première étape : Îles Canaries – Îles du Cap-Vert.
Octobre-Novembre 2006 [1040 milles environ].

Au départ de Tenerife, nous mettrons les voiles directement vers l'archipel du Cap-Vert et ferons escale à Mindelo sur l'île São Vicente puis à Santo Antao et Boa Vista au cours de la douzaine de jours que durera notre séjour dans cet archipel berceau des alizés de Nord-est.
 

Deuxième étape ; Boa Vista – Sénégal.
Novembre 2006 [440 milles environ].

Après une courte navigation de 2,5 jours, nous reviendrons avec plaisir en Afrique de l'Ouest en faisant escale à Dakar au Sénégal, vaste capitale vivante et colorée, puis nous descendrons un peu plus au sud pour embouquer et remonter le fleuve Sine Saloum où nous resterons quelques jours au sein d'une nature sauvage et de villages de brousse qui nous rappellerons très probablement ceux que nous avons connus au Togo, il y a quelques années. Djifere bourgade à l'embouchure du Sine Saloum est à 60 milles nautiques de Dakar.
 

Troisième étape : Sénégal – Salvador de Bahia.
Décembre 2006 [2150 milles environ].

Quittant Dakar - les soutes pleines d'eau, de vivres et de carburant - dans les tous premiers jours du mois de décembre, nous devrions aborder les côtes du Brésil après une navigation de 15 à 20 jours. Cette « Grande Traversée » débutera sous le souffle des alizés de Nord-est, puis nous traverserons le pot au noir (zone de convergence intertropicale) avec ses calmes et ses grains orageux, avant de toucher, au delà de l'équateur dans l'hémisphère sud, les alizés de Sud-est. Cette première escale brésilienne à Salvador de Bahia sera longue et durera jusqu'à la mi janvier 2007.
 

Quatrième étape : Remontée de la côte nord-est du Brésil.
Janvier – Mars 2007 [1720 milles environ].

Cette lente remontée de la côte nord-est du Brésil nous conduira dans l'archipel de Fernando de Noronha, puis à Fortalezza, Soure et enfin Belem, la porte d'entrée de l'Amazone. Fernando de Noronha est réputé pour être les « Galapagos » brésilien. à Soure nous devrions assister au carnaval.
 

Cinquième étape : la remontée de l'Amazone.
Mars – Avril 2007 [1000 milles environ].

Dans les premiers jours de Mars 2007, nous quitterons Belem, capitale de l'état du Para, avec le plein de gasoil pour remonter, essentiellement au moteur, l'Amazone sur une distance de 500 milles nautiques. De nombreuses haltes et mouillages forains dans des petites villes nous ferons découvrir la population, la faune et la flore luxuriante du plus grand fleuve du monde et de ses multiples affluents. Au cours de ce périple de 1000 milles nautiques sur l'Amazone les escales seront nombreuses : Belem, Breves, Alter de Chao sur le rio Tapajo, Santarem et enfin Afua sur l'île de Marajo.

La 13° édition du Rallye des Îles du Soleil se terminera vers le 23-25 avril 2007 à Afua à l'embouchure de l'Amazone que nous quitterons par le canal Sud pour remonter vers les Caraïbes.

***
*

Il y a un avant et un après RIDS....

Avant le RIDS...
Nous profiterons de l'été 2006 pour rejoindre à petites étapes le départ du RIDS à Tenerife. Depuis La Rochelle nous traverserons le golfe de Gascogne pour rejoindre la Galice espagnole et ses nombreuses rias. Nous descendrons plein sud le long des côtes espagnoles et portugaises avant de faire une escale prolongée à Lisbonne sur le Tage.

Fin août début septembre nous quitterons le Portugal pour rejoindre l'île de Madeire distante de 550 milles nautiques. Nous ferons escale à Porto Santo puis à Funchal ou dans une des marinas proches de la capitale de cette île merveilleusement fleurie.

Courant septembre nous rejoindrons l'archipel des îles Canaries. Après une traversée de 300 milles nautiques, nous souhaitons visiter les îles de Graciosa et Lanzarote avant de rejoindre le port de départ du RIDS : Santa Cruz de Tenerife pour le 15 octobre 2006 au plus tard.


Après le RIDS...
La suite de ce tour de l'Atlantique, après la fin du RIDS est plus floue et encore bien lointaine. Plusieurs alternatives s'offrent aux voiliers qui terminent le RIDS à Afua  à l'embouchure de l'Amazone. Généralement nombre d'entre eux se regroupent sur l'une de ces trois solutions pour naviguer de conserve.

1 - Rejoindre les eaux européennes au plus vite en rejoignant les Antilles françaises, pour y faire une escale technique et un avitaillement sérieux, avant la traversée retour qui les conduira à faire une escale aux Açores. Ce plan est généralement retenu par les bateaux qui souhaitent boucler le voyage sur une seule année. Inconvénient : pour cause de période et de zone cycloniques, tous les vagabondages dans les Caraïbes et l'arc antillais sont impossibles faute de temps suffisant. Dans ces conditions le retour peut être envisagé à la mi juillet 2007.

2 - Profiter des Caraïbes et des nombreuses escales possibles dans l'arc antillais au cours d'une deuxième année de navigation. Cette solution nécessite de mettre le bateau en sécurité hors zone cyclonique sur les côtes du Venezuela ou à Trinidad pendant la mauvaise période (de juin-juillet à octobre-novembre 2007). La remontée vers Trinidad peut se faire avec une escale en Guyane française. De nombreux équipages profitent de cette arrêt prolongé hors zone cyclonique pour :
- effectuer un carénage sérieux et une remise en état du voilier,
- faire un saut en métropole de quelques mois pour retrouver les familles.

3 - Rejoindre Panama et son canal pour traverser et poursuivre un voyage qui les mènera dans le Pacifique.....

De ces trois options, à ce jour, nous n’en éliminons aucune, même si notre préférence va à un tour d'Atlantique sur deux années avec un séjour familial en Charente maritime à l'été 2007.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Bienvenue sur Ramatoa

Ce weblog constitue  notre carnet de voyage......
Il est notre journal de bord au fil de ces années sur les océans Atlantique et Pacifique à bord de "Ramatoa".
Il relate l'avancement du projet du début à son aboutissement... du "Rêve à la Réalité".
Il est tenu à jour  lors de nos escales tout au long de notre aventure maritime.
Il est là pour vous faire partager notre voyage, nos émotions et nos galères !
Bonne lecture....

Rechercher

Mises à jour récentes

Octobre 2012 - Article "Longue escale sur le Caillou".

Aout 2012 - Article "En passant par les Loyautés".

Juin 2012 - Article "Feu d'artifice au Vanuatu".

Archives

Le Rêve...

Voyager à la voile... c'est concrétiser mon rêve de gamin qui préférait dévorer des récits de navigateurs : "le voyage de Damien" et "la Longue route" - plutôt que de travailler correctement au lycée. Aujourd'hui, jeune retraité, le rêve devient réalité. Partir en couple ... et partager une passion commune de voyager à la voile sous les tropiques.                            

La Réalité...

Un voilier baptisé "Ramatoa"

Un skipper : Benoît  et une skippette : Dominique !
Un voyage au long cours en Atlantique, par le Sénégal, le Brésil, l'Amazone, le vénézuela, les Antilles et dans le Pacifique vers la Polynésie française.

Nous contacter...

© Ramatoa.com, tous droits réservés.

Visiteurs