Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2006 5 08 /09 /septembre /2006 11:49

Bien que découverte un an avant Madère et étant la seule autre île habitée de l'archipel, Porto Santo fait figure de parente pauvre à cause de sa petite taille (11km de long sur 6 de large) et de son climat aride. Comme Madère l'île est d'origine volcanique avec des pics culminants à 516 m qui arrêtent bien rarement les nuages sur la côte au vent. La très belle longue plage de 7,5 km et une eau chaude et claire constituent les principaux attraits touristiques de Porto Santo.
L'histoire nous rapporte que Christophe Colomb séjourna sur l'île quelques temps et y épousa la fille du premier gouverneur. Un petit musée occupe aujourd'hui la casa de Colomb.

Nous avons effectué un tour de l'île en taxi, en passant par le point de vue de Portela qui domine le port où Ramatoa nous attend, par le Pico do Castelo au centre de l'île, et par les sources d'eau douce de Fonte de Areia perchées à mi hauteur sur les falaises du nord-ouest et enfin par la Punta da Calheta au sud-ouest de l'île face à Madère.

Vila Baleira, capitale de l'île, est une petite ville agréable, de style méditerranéen, avec maisons blanchies à la chaux, palmiers et poussière. La promenade en bord de mer a un faux air du Barachois, la célèbre promenade du bord de mer à Saint-Denis de la Réunion. Les paysages rappellent aussi ceux des hauts de Saint Gilles ou de Saint Leu sur la côte sèche de l'île de l'océan Indien.
Peuplé de 5000 habitants, l'île vit largement du tourisme, le ferry approvisionne l'île (vivres, fruits et légumes...) et déverse un flux quotidien de 1200 passagers qui séjourne un ou deux jours sur Porto Santo. L'hôtellerie se développe rapidement. L'agriculture a quasiment disparu, même les vignes sont rares. Il subsiste juste des traces de l'agriculture ancestrale avec quelques très beaux moulins à vent. En réalité toute l'économie de l'île repose sur sa grande soeur de Madère.

Demain ou après demain nous reprendrons la mer et effectuerons un saut de puce pour rejoindre la grande soeur : Madère distante de 30 milles.
D'autres photos de cette rapide visite se trouvent sur l'album de l'étape 02 Lisbonne - Canaries.

Benoît & Dominique sur Ramatoa, rédigé et posté  à Porto Santo le 08/09/2006.

Partager cet article

Repost0

commentaires

André Belmin 14/09/2006 10:27

Merci de nous faire réver nous qui devons encore attendre un an avant de partir sur vos traces . André el Lisiane

Bienvenue sur Ramatoa

Ce weblog constitue  notre carnet de voyage......
Il est notre journal de bord au fil de ces années sur les océans Atlantique et Pacifique à bord de "Ramatoa".
Il relate l'avancement du projet du début à son aboutissement... du "Rêve à la Réalité".
Il est tenu à jour  lors de nos escales tout au long de notre aventure maritime.
Il est là pour vous faire partager notre voyage, nos émotions et nos galères !
Bonne lecture....

Rechercher

Mises à jour récentes

Octobre 2012 - Article "Longue escale sur le Caillou".

Aout 2012 - Article "En passant par les Loyautés".

Juin 2012 - Article "Feu d'artifice au Vanuatu".

Archives

Le Rêve...

Voyager à la voile... c'est concrétiser mon rêve de gamin qui préférait dévorer des récits de navigateurs : "le voyage de Damien" et "la Longue route" - plutôt que de travailler correctement au lycée. Aujourd'hui, jeune retraité, le rêve devient réalité. Partir en couple ... et partager une passion commune de voyager à la voile sous les tropiques.                            

La Réalité...

Un voilier baptisé "Ramatoa"

Un skipper : Benoît  et une skippette : Dominique !
Un voyage au long cours en Atlantique, par le Sénégal, le Brésil, l'Amazone, le vénézuela, les Antilles et dans le Pacifique vers la Polynésie française.

Nous contacter...

© Ramatoa.com, tous droits réservés.

Visiteurs