Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 13:13
Le samedi 24 février à 14 heures nos quittons sans beaucoup de regrets le mouillage de Fortaleza en face du Marina Park Hotel. L'étape nous conduit vers Soure à l'entrée du bassin de l'Amazone. 700 milles nautiques à parcourir en remontant vers l'équateur et en retraversant la zone de convergence intertropicale (ZIC) avec son cortège annoncé de vents faibles entrecoupés de grains.
La réalité est tout autre car dès que nous nous éloignons de la côte de Fortaleza nous touchons un bel alizé de sud-est et à la limite du plateau continental nous bénéficions en prime d'un courant favorable de 1,5 à 2,5 noeuds ! Au travers dans de telles conditions tous les bateaux marchent bien et Ramatoa se régale en de longues glissades sur l'océan Atlantique.
La première journée nous parcourons 151 milles, le deuxième jour 177 nautiques (record du bateau), le troisième 160.... à ce rythme et sans l'aide du moteur nous arriverons plus vite que prévu à Soure ! Le lundi 26 février en fin d'après-midi nous subissons un très violent grain de pluie, le vent monte à 30 noeuds et rafales à 35... Ramatoa franchit le mur des dix noeuds ! La veille nous avons rencontré Acalephe et avec Vincent nous avons fait une superbe séance de photos de nos bateaux sous spi au coucher du soleil.
La suite du parcours est plus chaotique car les grains se multiplient en fin de journée quand les cummulo-nimbus bourgeonnent à l'horizon. Derrière les grains le vent tombe et la pétole s'installe... le moteur reprend du service pendant de longues heures. A notre plus grand plaisir, les dauphins viennent régulièrement jouer devant l'étrave de Ramatoa. Nous sommes toujours d'aussi médiocre pécheurs, ce qui n'est pas le cas de Vincent qui a pris un bel espadon voilier de 30-35 kg !
Nous naviguons sur des sondes de 15 à 25 mètres, les pécheurs, non éclairés la nuit sont nombreux, la veille de jour et de nuit est pénible. Les filets sont nombreux et très mal balisés, nous prenons l'hélice de notre hydrogénérateur dans un filet et cassons une des pales, heureusement il y en a une en stock !
A l'approche de l'amazone, le beau bleu profond de l'Atlantique vire insidieusement au vert  puis carrément au marron dès que nous embouquons le rio Para, accompagné de trois autres voiliers du rallye (Glen Feeling, Berlingot et Opsis). La nuit tombe, le ciel est barré de noir par des grains orageux gigantesques, il nous reste encore 50 milles à parcourir entre les bancs de sable sur le rio Para pour atteindre notre destination : Soure sur l'île de Marajo. Le courant de marée nous aide dans notre remontée mais il s'inverse et nous gagnons péniblement les derniers milles au moteur.
Vers une à deux heures du matin dans la nuit du 1° mars, nous quittons le rio Para pour entrer dans le rio Paracauari et rejoindre le petit mouillage devant la ville de Soure. Il est près de trois heures du matin quand l'ancre crochée au fond du fleuve nous tombons dans les bras de Morphée.
Au réveil, le soleil est revenu et nous découvrons un paysage magnifique, calme. Nous sommes dans l'Amazonie car Soure est bien la porte de l'Amazonie, même si Belem, 45 milles plus en amont en est le grand port océanique. Ici l'eau du rio est douce, mais jaune et limoneuse, les courants sont forts au mouillage et atteignent 4 noeuds, de plus il y a de nombreux tourbillons qui rendent très aléatoire et imprévisible l'évitage des voiliers au mouillage.
Nous achevons là notre lente remontée du Brésil pour atteindre le bassin de l'Amazone sur lequel nous allons maintenant naviguer pendant plus de deux mois. Nous avons le sentiment de rentrer dans un univers nouveau et passionnant !
Cette dernière traversée (640 milles en 4 jours ½) a été superbe dans sa première partie avec du bon vent, du beau temps et de la belle mer.... les records de vitesse et de distance parcourue en 24 heures en attestent !

Nouveauté sur le blog de Ramatoa : en cliquant sur dernière position vous pouvez nous situer sur Google Earth si et seulement si cette application gratuite est installée sur votre ordinateur. Si vous souhaitez la télécharger et l'installer rendez vous sur le site français de Google Earth.

Des photos de Ramatoa sous voiles et de notre arrivée à Soure sont sur sur l'album de l'étape 07 Amazone. Merci à Vincent d'Acalephe pour les très belles photos du bateau sous spi ! Merci à Joseph d'Opsis pour Ramatoa en bonne compagnie à l'entrée du rio Para !

Un nouvel album regroupant toutes les photos de Ramatoa sous voiles est en ligne il suffit de cliquer sur Ramatoa sous voiles.

Benoît & Dominique sur Ramatoa, rédigé à Soure et posté à Belem le 10 mars 2007

Partager cet article

Repost0

commentaires

Josyane TUCCI 19/03/2007 21:06

C\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'est un régal de vous suivre.
Soyez très prudents tout de même......
On vous embrasse et bon vent   Les TUCCI

Josyane TUCCI 19/03/2007 21:05

C\\\\\\\\\\\\\\\'est un régal de vous suivre.
Soyez très prudents tout de même......
On vous embrasse et bon vent   Les TUCCI

Josyane TUCCI 19/03/2007 21:05

C\\\'est un régal de vous suivre.
Soyez très prudents tout de même......
On vous embrasse et bon vent   Les TUCCI

Josyane TUCCI 19/03/2007 21:04

C'est un régal de vous suivre.
Soyez très prudents tout de même......
On vous embrasse et bon vent   Les TUCCI

Cécile 11/03/2007 17:30

Oups, j'ai parlé trop vite et j'ai pas bien lu. En effet, Soure est pas du tout dans l'Amazone. :)

Bienvenue sur Ramatoa

Ce weblog constitue  notre carnet de voyage......
Il est notre journal de bord au fil de ces années sur les océans Atlantique et Pacifique à bord de "Ramatoa".
Il relate l'avancement du projet du début à son aboutissement... du "Rêve à la Réalité".
Il est tenu à jour  lors de nos escales tout au long de notre aventure maritime.
Il est là pour vous faire partager notre voyage, nos émotions et nos galères !
Bonne lecture....

Rechercher

Mises à jour récentes

Octobre 2012 - Article "Longue escale sur le Caillou".

Aout 2012 - Article "En passant par les Loyautés".

Juin 2012 - Article "Feu d'artifice au Vanuatu".

Archives

Le Rêve...

Voyager à la voile... c'est concrétiser mon rêve de gamin qui préférait dévorer des récits de navigateurs : "le voyage de Damien" et "la Longue route" - plutôt que de travailler correctement au lycée. Aujourd'hui, jeune retraité, le rêve devient réalité. Partir en couple ... et partager une passion commune de voyager à la voile sous les tropiques.                            

La Réalité...

Un voilier baptisé "Ramatoa"

Un skipper : Benoît  et une skippette : Dominique !
Un voyage au long cours en Atlantique, par le Sénégal, le Brésil, l'Amazone, le vénézuela, les Antilles et dans le Pacifique vers la Polynésie française.

Nous contacter...

© Ramatoa.com, tous droits réservés.

Visiteurs