Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 04:28

 

Déjà un mois que nous sommes à quai à la marina Apooiti de Raiatea. Nous nous sommes vite intégrés dans la petite communauté de voileux résidents, juste une petite vingtaine de voiliers, tout le reste de la marina étant occupé par les flottes de voiliers de location.

 

Vers le 20 mars, Béatrice et Stéphane nous rejoignent à la marina sur leur vaillant « Lazarina ». Retrouvailles, discussions sans fins, apéros et petits repas ensemble, bref la dure vie de ponton ! Il y aura même une soirée épique où Jo et Stef se sont découverts rugbyman tous les deux, ont réalisé qu'ils se retrouveraient à Wellington en Nouvelle Zélande lors de la prochaine coupe du monde de rugby... la bouteille de rhum arrangé s'en souvient encore !

POL05-02POL05-03Le week-end du 25 mars nous partons sur les motu de Tahaa en compagnie de « Lazarina ». Mouillage au motu Ceran, le grand classique puis le lendemain nous avons mouillé dans un petit paradis : l'ilot Moute. Seul un bateau nous y précède, le mouillage est calme, préservé et abrité car proche du récif, les fonds sont splendides. Nous débarquons sur le motu, naturellement privé, où se trouve un beau petit fare. Le récif est tout proche derrière le motu, mais un requin pointe noire patrouille dans 50 cm d'eau et pas trop courageux nous abandonnons l'exploration du récif.

POL05-04Nous effectuons à nouveau un tour de Tahaa par le nord, intégralement à la voile et à bonne allure, mais malheureusement le mouillage du motu Tautau est impraticable et nous nous replions vers le Taravana Yacht club à la marina iti.

 

Le lundi après-midi, nous sommes de retour sur Raiatea et prenons un coffre au carénage. La semaine va s'écouler rapidement avec la livraison et l'installation de la nouvelle survie. La liste des bricolos se réduit à une peau de chagrin et nous attendons maintenant les pièces détachées amenées par « Ti Soaz » pour terminer nos travaux en attente.

 

Dominique de son coté termine également les séance de kinésithérapie restantes. Les soirées se multiplient avec « Lazarina », Jo & Sophie sans oublier Gaby & Ricardo de « Riga II ».... ca sent le départ prochain des uns vers l'ouest (Nouvelle Calédonie, Australie) et des autres vers d'autres cieux moins cléments (France métropolitaine).

 

Le 1° avril Françoise et Jean-Pierre de « Ti Soaz » arrivent et ce n'est pas un poisson d'Avril ils ont dans leurs bagages nos pièces détachées. Le frigo retrouve vite une nouvelle jeunesse avec une pompe de circulation neuve et avec Fred nous tronçonnons allégrement les dernières cages de ridoir récalcitrantes. Le gréement dormant de Ramatoa peut à nouveau être réglé correctement et retendu.

POL05-09POL05-05POL05-08Le mardi 5 avril, nous rejoignons à nouveau le Taravana yacht Club pour sa fameuse soirée polynésienne. Nous sommes une tablée de 12 personnes et l'ambiance est à son top. Buffet de spécialités locales et spectacle de danses polynésiennes. Je suis même débauché pour une démonstration de port de pareo … Si le spectacle de danses est tout à fait classique, il y a eu par contre une superbe danse du feu, il s'agit de danseurs effectuant des figures très spectaculaires avec des flambeaux sur une musique de percussions obsédante.

POL05-06POL05-07POL05-10Au mouillage du carénage, Pierre sur « Ké'a » nous a fait goûter de la viande séchée sur son bateau. C'est absolument délicieux, on dirait de la viande des Grisons.... même les helvètes apprécient ! Dominique s'est immédiatement lancée dans la production de saucissons à la mode Ramatoa.... et ils rencontrent un très vif succès... surtout à l'apéro. La recette du séchage est aussi applicable à des filets de poisson... mais pour cela il faut que je pêche et c'est une tout autre histoire ! Pour découvrir la recette, cliquez sur le lien de la recette de « Ké'a ».

 

Le vendredi 8 avril, nos amis suisses de « Riga II » quitte le mouillage par vent faible pour rejoindre Rarotonga aux îles Cook du sud. Nos sillages devraient se croiser de nouveau un peu plus loin dans le Pacifique aux îles Tonga ou aux Fidji.

POL05-01

A notre tour le samedi 9 avril nous quittons définitivement Raiatea pour rejoindre Bora Bora où nous espérons saisir une bonne fenêtre météo avec du vent modéré mais surtout une houle faible pour nous rendre dans les deux dernières îles de la Société, Maupiti : île haute avec lagon à 20 milles de Bora Bora et Mopelia : atoll corallien à fleur d'eau à 24 heures de mer. Ces deux îles ont des passes d'accès difficiles à négocier par houle supérieure à 2 mètres. A Maupiti la passe est orientée au sud et il se forme une barre infranchissable, houle de secteur sud contre un courant sortant de 5 à 8 nœuds, cette barre est digne de celle d'Etel. A Mopelia la passe est moins exposée mais très étroite et elle peut être le siège de courant de 8 nœuds créant des marmites infranchissables. De plus une fois rentré dans ces deux lagons il faudra également des conditions favorables pour en repartir... ce n'est pas si simple. J'ai bien peur que le créneau météo ne se présente pas dans les huit-dix jours d'attente que nous comptons passer à Bora Bora.

POL05-13POL05-14Nous en profitons pour rejoindre un mouillage que nous n'avions pas fait avec les enfants lors de leur venue en août 2009. Nous sommes mouillés dans une baie bordée d'un belle plage de sable blanc entre les pointes Raititi et Matira dans le sud du lagon. Ramatoa est à l'ancre dans une belle flaque d'eau bleu foncé par 9-10 mètres d'eau en bordure d'un immense banc de sable de couleur turquoise habité par des dizaines de raies. Le site est superbe et il n'est fréquenté que par 6 ou 7 voiliers résidents, l'accès est réservé aux catamarans et aux dériveurs. Loin des envahissants hôtels sur pilotis et de leur agitation nautique (jetski, navettes, ski nautique etc....). L'hotel « Bora Bora » qui occupe la pointe Raititi, le plus ancien de l'île, est fermé depuis le cyclone Oli de l'an dernier. Seuls les bateaux surpuissants du club de plongée voisin perturbent le calme de ce beau mouillage. Jeudi 13 avril, nous avons vu arriver au mouillage le petit ketch jaune « Sarah » de Sabine, Gary et du petit Sloane. Nous ne les avions pas revus depuis les Galapagos et ils ont séjourné une année scolaire aux Gambier. Sympa ces retrouvailles inattendues !

POL05-11Au quai de Vaitape, le bourg principal de Bora Bora, nous découvrons un bateau -libellule tout à fait exceptionnel, il s 'agit du bateau solaire « PlanetSolar ». Ce catamaran expérimental vaudois a été réalisé en Allemagne. Long de 30 mètres et large de 16 mètres, le navire est équipé de plus de 500 m2 de panneaux solaires photovoltaïques alimentant les quatre moteurs. Pour le tour du monde, les deux membres de l’équipage comptent rester le plus près possible de l'Équateur pour bénéficier d’un ensoleillement maximal. Le voyage de quelques 40.000 kilomètres est prévu pour durer environ 140 jours, en partant du principe que le bateau puisse maintenir une vitesse moyenne de 8 nœuds, "une vitesse considérable pour un bateau fonctionnant à l’énergie solaire", selon PlanetSolar. Le multicoque au pavillon Suisse a déjà traversé l’Océan Atlantique, le Canal de Panama, il navigue actuellement dans le Pacifique, et traversera ensuite l’Océan Indien avant de passer par le Canal de Suez pour rejoindre la Mer Méditerranée.

POL05-12Nous allons prochainement quitter la Polynésie française et son confort de connexions WiFi et internet. Nos prochaines escales aux îles Cook à Suvarov, puis à Niue et aux îles Tonga ne nous premettront probablement pas de mettre en ligne de nouveaux articles sur le blog. Mais en juin aux îles Fidji nous rattraperons le temps perdu et votre patience sera récompensée.

 

Benoît & Dominique sur Ramatoa à Bora Bora le 15 avril 2011.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Josyane TUCCI 21/04/2011 22:23



Bonjour les amis,


Toujours très heureuse de vous lire ,et de vous suivre.


J'ai eu Joëlle ce midi au téléphone, on a parlé de vous, elle s'est cassé le pied il y a qq semaines, elle est à Albi , elle pense rentrer à Bordeaux mi mai, elle vous embrasse.


Bon vent et bonne continuation, nous aussi nous partons jusque mi mai, vacances avec les petits et puis 1 semaine à Amsterdam.


Bises JOSYANE  et VINCENT  qui vous saluent.


 



stef et béa 17/04/2011 23:21



des moments superbes avec vous...


bonne navigation vers l'ouest ; on suivra avec passion la suite de votre voyage.


stef et béa de Lazarina



Bienvenue sur Ramatoa

Ce weblog constitue  notre carnet de voyage......
Il est notre journal de bord au fil de ces années sur les océans Atlantique et Pacifique à bord de "Ramatoa".
Il relate l'avancement du projet du début à son aboutissement... du "Rêve à la Réalité".
Il est tenu à jour  lors de nos escales tout au long de notre aventure maritime.
Il est là pour vous faire partager notre voyage, nos émotions et nos galères !
Bonne lecture....

Rechercher

Mises à jour récentes

Octobre 2012 - Article "Longue escale sur le Caillou".

Aout 2012 - Article "En passant par les Loyautés".

Juin 2012 - Article "Feu d'artifice au Vanuatu".

Archives

Le Rêve...

Voyager à la voile... c'est concrétiser mon rêve de gamin qui préférait dévorer des récits de navigateurs : "le voyage de Damien" et "la Longue route" - plutôt que de travailler correctement au lycée. Aujourd'hui, jeune retraité, le rêve devient réalité. Partir en couple ... et partager une passion commune de voyager à la voile sous les tropiques.                            

La Réalité...

Un voilier baptisé "Ramatoa"

Un skipper : Benoît  et une skippette : Dominique !
Un voyage au long cours en Atlantique, par le Sénégal, le Brésil, l'Amazone, le vénézuela, les Antilles et dans le Pacifique vers la Polynésie française.

Nous contacter...

© Ramatoa.com, tous droits réservés.

Visiteurs