Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 15:36
Deuxième visite de la semaine au chantier, le jeudi 30 mars matin.
La construction se poursuit à un rythme très soutenu, les différents corps de métier se côtoient et se bousculent autour du bateau, sur le pont ou à l'intérieur.
L'installation des équipements techniques dans le local se termine, il est conforme au plan général des installations pour la production d'énergie.
Les menuisiers et ébénistes en sont aux finitions, l'électronicien de marine a débuté l'installation de toute l'électronique de bord. Sur le pont la pose de l'accastillage est bien avancée, les panneaux de pont sont en place protégés par des cartons, les lattes des bancs du cockpit sont posés, la descente et ses capots sont terminés.
Les électriciens on terminé le câblage du tableau électrique près de la table à carte, ils ont laissé la place libre pour l'installateur de tous les appareils de navigation et de communication (GPS, radar, centrale...). De la même manière que pour la production d'énergie, les aides à la navigation et les moyens de communication, résumés dans ce schéma, ont fait l'objet d'une longue maturation au fur et à mesure de l'évolution et de la construction du projet.
Coté extérieur, Ramatoa se prépare à arborer sa robe finale, avec un dernier polissage de la partie de la coque qui restera en aluminium brut. Après ce polissage « artistique » il sera recouvert d'un vernis transparent qui devrait retarder le blanchiment de la tôle d'aluminium. Les marquages à la proue et sur le tableau arrière restent à faire.

Les voiles sont stockées dans le magasin du chantier, le spi m'attend chez le voilier à port Olonna. Le mât est arrivé de la Rochelle par la route et il va être équipé prochainement, nous le verrons à notre prochain passage aux Sables d'Olonne qui est prévu pour le vendredi 7 avril matin.

La mise à l'eau est prévue avant le weekend de Pâques, peut être dès le lundi 10 ou mardi 11 avril. La semaine qui arrive va être occupée par les démarches d'immatriculation et les formalités d'assurance.
Repost 0
Published by Benoît & Dominique - dans La Construction
commenter cet article
28 mars 2006 2 28 /03 /mars /2006 17:59

Nouvelle visite lundi après-midi au chantier… et quelle surprise… pas moins de sept ouvriers et techniciens à bord de Ramatoa ! Une semaine d’écoulée et le bateau a beaucoup changé à l’intérieur… jugez en par vous-même.
Coté extérieur, tous les travaux de peinture sont terminés et le pont est protégé par des masques pour ne pas endommager le revêtement pendant la durée des travaux. La pose de l’accastillage de pont et des différents panneaux n’a pas encore débutée, seuls les équipements nécessitant une alimentation électrique sont mis en place (guindeau dans la baille à mouillage, feux de navigation). Dans le cockpit un ouvrier s’active à l’installation de la colonne de barre, du vérin du pilote automatique et de la commande moteur.


En descendant dans le bateau, le travail effectué est considérable…, les cloisons sont en place tous les massifs d’ameublement (cuisine, carré, table à cartes) pré assemblés dans l’atelier de menuiserie sont fixés. En menuiserie, les ouvriers travaillent sur l’aménagement du cabinet de toilette, de la descente dans le carré et ils démarrent les finitions (portes des placards, moulures et mains courantes).

 

Du coté du local technique, c’est l’usine à gaz ! … avec l’installation simultanée du groupe électrogène, du dessalinasateur, du chargeur…. Que de tuyaux, de vannes et de câbles dans tous les sens !

Le chantier avance bien, le moral est au beau fixe ! Le calendrier annoncé devrait être respecté avec la fin de l’étape menuiserie pour le 31 mars.
La prochaine visite est prévue le jeudi 30 mars matin.

Repost 0
Published by Benoît & Dominique - dans La Construction
commenter cet article
28 mars 2006 2 28 /03 /mars /2006 12:35

Over-Blog l'hébergeur du blog de Ramatoa a été  victime  de la gigantesque panne du week-end dernier qui a paralysé près de la moitié de l'Internet français !

Le blog est de nouveau accessible, mais des photos manquent à l'appel. Je vais remettre les choses d'aplomb dès que l'interface d'administration fonctionnera un peu mieux. Tout rentre dans l'ordre petit à petit.

Merci de votre indulgence.

Repost 0
Published by Benoît & Dominique - dans Blog - Mode d'emploi
commenter cet article
21 mars 2006 2 21 /03 /mars /2006 08:46

Visite au chantier hier après-midi. Pas de déception cette fois-ci, l'état d'avancement est conforme aux attentes ! 

Ramatoa a quitté la cabine de peinture en fin de semaine dernière, il est maintenant installé dans un vaste atelier où une petite dizaine d'Ovni, frères et sœurs de 10 à 16 mètres, sont en cours d'aménagement et de finition à des niveaux d'avancement divers. 

La laque blanche extérieure est terminée, seule la dernière couche d'antidérapant (microbilles noyées dans la peinture) reste à passer sur le pont et les superstructures. Il ne restera plus qu’à démailloter tous les adhésifs de masquage et de protection. Les travaux de peinture se termineront par la pose de rubans adhésifs de décoration et de protection sous le liston (jonction pont-coque) et les marquages à l'avant et sur le tableau arrière. 

 

A l’intérieur, aucun bloc d’emménagement n’est positionné, mais c'est une ruche qui s'agite : pas moins de cinq ouvriers ! Des centaines de mètres de câbles électriques en faisceaux (système automobile) ou isolés cheminent dans des gaines plastiques et des gouttières de la partie haute de la structure aluminium du bateau.
Tous les réseaux de tuyaux (carburant, eau et gaz) sont mis en place dans les fonds de la coque entre les réservoirs, les nables de remplissage et les points d’utilisation (évier, cabinet de toilette, désalinisateur, moteur, groupe électrogène, etc...).
Les menuisiers s’activent à tracer avec précision les emplacements où se positionneront les blocs et cloisons qui attendent sur le coté leur mise en place. A ce stade, on visualise parfaitement tous les accès au mécanisme de la dérive (axe, boite à réas et points d’ancrage des câbles de manœuvre : montée-descente). Plus tard ils seront masqués par des éléments de menuiserie comme la table du carré. 

Prochaine visite dans une semaine…. L’avancement devrait être spectaculaire avec les blocs d’emménagement en place. La fin de la menuiserie est prévue pour le 1° avril !
Espérons que cela ne sera pas un poisson d’Avril !! 

Repost 0
Published by Benoît & Dominique - dans La Construction
commenter cet article
11 mars 2006 6 11 /03 /mars /2006 08:28
Visite et réunion de chantier hier matin aux Sables d'Olonne.

Petite déception, le bateau n'est pas sorti de la cabine de peinture comme cela était prévu.... la construction navale, même de plaisance, respecte très scrupuleusement une règle d'or dans un chantier en particulier, et dans la conduite de projets en général : "Cumuler les retards à raison de huit jours supplémentaires pour chaque mois écoulé" !!

Positivons....  j'ai pu donc voir Ramatoa dans une belle robe grise de la couche de primaire avant le passage des dernières couches de laque (promis juré, c'est pour mercredi prochain !).

Tous les travaux de chaudronnerie sont terminés et il ne manque rien, l'arceau arrière est en place, la jupe est finie. Sous la couche grise du primaire, il y a déjà une sous-couche d'accrochage (bonne adhérence des couches à venir) puis deux couches de peinture époxy (matrice dure pour résister aux éraflures sans risquer de mettre l'aluminium à nu).

Dernier travaux de masticage pour fignoler et donner un aspect lisse et impeccable à tous les cordons de soudure qui restent visibles. Dernier petit ponçage et ensuite passage des couches de laque blanche sur l'ensemble des oeuvres mortes et deux couches d'antifouling pour la carène.

La réunion de chantier s'est poursuivie avec l'électronicien de marine qui installera tous les équipements de navigation et de télécommunication. Nous avons défini  autour de la table à cartes et sur la console de la descente les emplacements qui recevront : le GPS (positionneur satellite), le Navtex (récepteur météo), la centrale de navigation (mesures de vitesse, vent et profondeur), le pilote automatique, la VHF (émetteur-récepteur courte portée), la BLU (émetteur-récepteur longue portée) et le téléphone satellite. Les emplacements des différentes antennes ont été définis soit sur le portique à l'arrière soit sur le mât.
Par ailleurs le magasin du chantier continue de réceptionner les livraisons des fournisseurs. Tous les équipements techniques sont arrivés y compris le groupe électrogène et le dessalinisateur.

A la prochaine visite, dans une dizaine de jours, les faisceaux de câbles et de tuyaux seront positionnés avant la mise en place des cloisons et des blocs d'aménagement (table à cartes, cuisine, cabinet de toilette...).
Repost 0
Published by Benoît & Dominique - dans La Construction
commenter cet article
22 février 2006 3 22 /02 /février /2006 20:48

Visite et réunion de chantier ce matin aux Sables d'Olonne.

Ramatoa commence à ressembler à un bateau, même si les travaux de chaudronnerie ne sont pas encore terminés.
La coque a reçu le cockpit, le roof et le pont. L'assemblage du pont est presque terminée.
A l'intérieur, les réservoirs (eau et GO) sont finis, le lest est en place au centre autour du puits de dérive, le moteur est positionné sur son berceau et dans le local technique les bâtis, qui recevront le groupe électrogène et le désalinisateur, sont en place.
Tous les panneaux de pont sont découpés sur le pont.
La jupe arrière et le portique sont prêts mais pas encore assemblés. Mais il reste encore trois jours de travail  pour
terminer toute la chaudronnerie et toutes les soudures !

L'étape suivante sera le passage en cabine de peinture, mais avant l'ensemble de la coque aura été poncée grossièrement pour assurer un accrochage du primaire (première couche de peinture).

Le prochain passage au chantier est fixé au 10 mars, le bateau sera alors peint. Il aura quitté l'atelier de chaudronnerie et la cabine de peinture, il sera en place dans le hall d'assemblage pour la suite des évènements... mais nous verrons cela par la suite.

Parallèlement au travail du chantier notre préparation se poursuit, nous continuons d'établir des listes interminables de choses à faire... les "To do lists" !
Les préparatifs santé sont bien avancés (vaccinations et check up complet), la trousse de pharmacie se constitue  jour après jour.
Le matériel d'armement, le matériel de sécurité et les pièces de rechange remplissent le garage. Mais tout va bien nous sommes dans les temps !

Repost 0
Published by Benoît & Dominique - dans La Construction
commenter cet article
18 février 2006 6 18 /02 /février /2006 10:13

Il était temps que je mette mon grain de fleur de sel sur ce blog, aussi pour commencer : qui suis-je ?

Un... tout petit bout...   de femme de 50 Kgs pour 1m55, aimant plein de choses dans la vie : mon mari avec qui je partage la passion de la mer, mes enfants, ma bande de copains, mais aussi les voyages, la littérature, la poésie, la musique (un petit faible pour le jazz), le bridge, le sport, la bonne cuisine, le bricolage etc...  et une sérieuse envie de partager avec vous, tout au long,non pas de ce long fleuve tranquille mais de ce périple, mes idées, mes pensées, mes coups de coeurs, mes photos, bref un petit peu de ma vie.

 

 

En attendant la livraison Ramatoa, début Avril, (oh que c'est long !), les journées sont quand même bien remplies entre les cours d'aquagym et de musculation, la longue...  très longue liste d'achats pour le bateau, qui va de l'accastillage, au bib et annexe, l'électronique, la vaisselle, la trousse de pharmacie, bref c'est tellement long que je ne peux tout citer.

Tous les deux nous avons aussi commencé notre série de vaccins, là dessus je passe très vite !

 

Et quand je suis à la maison (celà m'arrive !), les occupations et réalisations diverses ne manquent pas, d'ailleurs je vous ai fait quelques photos :


Fabriquer du pain...

Si Benoît aime mettre ses mains dans l'huile du moteur, je préfère nettement mettre les miennes dans la farine ...


Pain à la poële : économie de gaz ou  pain de campagne au four.

 


 

Préparer des conserves…

Avez-vous un creux, là, vous savez juste en dessous de la poitrine, pas de problème, j’ouvre un bocal...


Cuisses de canard confites ou espadon à la provençale ?


Travaux de coutures....

Il paraît que dans certains pays... il y a des pickpockets, donc...  pochette de ceinture.

 

 

Conford à bord, bien sûr : 4 coussins pour les banquettes du carré !

 

Un peu de rangement, sac en PVC épais pour stocker le mouillage de l'annexe.

 

 

Décoration du bord…

Sans oublier les photos de mes chéris à accrocher dans le carré, il manque la petite dernière, ça ne devrait pas tarder.

 

D'autres articles suivront, au gré des vents et des marées.

Maritimement vôtre.

Dominique la Skipette.

PS : N'hésitez pas à intervenir directement sur cet article en cliquant sur Ajouter un commentaire !

 

Repost 0
Published by Benoît & Dominique - dans La page de la skipette
commenter cet article
15 février 2006 3 15 /02 /février /2006 14:51

Avec un peu de retard au démarrage la chaudronnerie de notre bateau est commencée. C'est le lot commun de tous les projets de prendre quelques délais à la mise en route...

Les travaux d'assemblage de la coque de Ramatoa ont débuté le 2 février 2006 et ils devraient se terminer le 23 février 2006. Des chaudronniers se succèdent en deux équipes, 16 heures par jour, pour réaliser la coque. 

La chaudronnerie se déroule sur trois semaines :

La première semaine...
La coque est assemblée sur un mannequin la quille en l'air. Les membrures et lisses sont posées puis la coque est bordée de tôles. L'épaisseur de la tôle varie de 10 mm (pour celle du fond) à 4 mm (pour celle du pont ou du cockpit. Les cordons de soudure sont tirés à l'horizontale puis meulés pour finition avant retournement de la coque. Le pont et le cockpit sont débutés indépendamment de la coque dans des ateliers proches de celui de la coque.

La deuxième semaine...
La coque est alors retournée, dans le bon sens pour finition des cordons de soudure intérieurs. La pose de tous les éléments structurels intérieurs est faite comme le réservoir de gasoil (400 litres à l'avant), le puits de dérive au centre du bateau, l'installation du lest dans les fonds, le réservoir d'eau (450 litres au centre du bateau en arrière du puits de la dérive), des renforts pour reprendre les efforts des cadènes de haubans, le bâti pour supporter le moteur inboard à venir. Pour vérifier l'étanchéité et la qualité des soudures, tous les cordons de soudure ont été testés par resuage (visible en rouge sur la photo) ou par radiographie (puits de dérive).


Lors de notre passage rapide au chantier Alubat aux Sables d'Olonne mardi 14 février, c' est dans cet état et à ce niveau d'avancement que nous avons trouvé l'Ovni 395 numéro 41 qui deviendra Ramatoa .


La troisième semaine...

Le bateau est ponté, le cockpit est mis en place et toutes les finitions de chaudronnerie sont effectuées avant la mise en peinture..... Mais ne dévoilons pas la suite, car je retournerai au chantier le mercredi 22 février en fin de chaudronnerie, il y aura alors de nouvelles photos !

 
Par ailleurs, dans les ateliers de menuiserie et d'ébénisterie, les massifs de la cuisine, de la table à cartes et de tous les éléments d'aménagement se construisent ou sont déjà prêts à être vernis.

 

Voilà... c'est tout pour aujourd'hui, mais je ne vous cache pas que  nous étions, tous les deux, un peu impressionnés et émus sur la route du retour de l'avoir vu pour la première fois en cours de construction.

Repost 0
Published by Benoît & Dominique - dans La Construction
commenter cet article
15 février 2006 3 15 /02 /février /2006 11:02
Certains d'entre-vous n'arrivent pas  à s'inscrire correctement à la Newsletter... ce cas peut effectivement se présenter, en particulier avec le navigateur Internet Explorer de Microsoft.

La difficulté provient du fait que le paramétrage de sécurité du navigateur interdit l'envoi de données ou d'informations personnelles telles que votre adresse email. Sur le navigateur Internet Explorer ce blocage se manifeste par une icône (panneau d'interdiction) en bas de la fenêtre dans la barre d'état.

Pour remédier au problème, vous pouvez
- soit modifier le paramétrage de sécurité de votre navigateur (solution déconseillée).
- soit autoriser temporairement l'envoi d'information en cliquant sur l'icône d'interdiction de la barre d'état, vous pourrez alors ressaisir et envoyer votre adresse email. Vous recevrez ensuite un message de confirmation  sur votre messagerie habituelle.

 

Repost 0
Published by Benoît & Dominique - dans Blog - Mode d'emploi
commenter cet article
21 janvier 2006 6 21 /01 /janvier /2006 18:01

Aux Sables d’Olonne, la chaudronnerie de la coque a débuté et je ne compte pas aller au chantier Alubat avant la fin du mois de janvier, voire début février. Je profite donc de ce mois un peu creux où je me sens « inutile » pour effectuer les stages de formation que j’avais prévus de suivre.
Un stage radar d’une journée et un stage de mécanique diesel (niveau 1) de deux journées. Ils se déroulent à Nantes sur la péniche Secumeca de Pierre Tranchant et sont organisés par STW (Sail The World).

Le stage radar…
Une journée, le vendredi 13 janvier, pour m’apprendre les rudiments indispensables pour aborder la navigation avec un radar. Pour ma part j’ai rarement navigué sur des voiliers équipés de cet outil et en plus il n’avait été utilisé que dans sa fonction anticollision.

Les objectifs de la formation : - savoir mettre en œuvre un radar interfacé avec un GPS et régler les différents réglages de cet appareil de navigation – interpréter une image radar et la comparer à la carte papier – utiliser le radar comme un outil de navigation à part entière dans ses fonctions de positionnement et d’anticollision.

Nous étions deux stagiaires, quel bonheur, avec un formateur très disponible et maitrisant parfaitement son sujet. Le simulateur a correctement fonctionné ce qui nous a permis de jouer un grand nombre de scénarios parmi lesquels : un atterrissage dans la grande puis la petite rade de Cherbourg, une remontée d’un chenal serré dans le Solent anglais, une traversée du rail du Pas de Calais avec un trafic incessant, puis pour finir en beauté une rentrée dans le lagon de Nouméa en Nouvelle Calédonie avec un courant traversier de quatre nœuds !
L’usage du simulateur, avec des incidents injectés par le formateur, permet très vite de maitriser les fonctions principales et les réglages d’un radar pour la plaisance. L’interprétation de l’image du radar n’est pas toujours très facile et nécessite de l’expérience.

Compte tenu de mon expérience très limitée de la navigation au radar, je tire un grand profit de cette formation. En particulier, au-delà de la fonction anticollision j’ai découvert les capacités de positionnement offerte par cette aide à la navigation qui complète très utilement ce qui sera à bord de Ramatoa par ailleurs : la cartographie électronique interfacé au positionneur GPS.

Le stage de mécanique diesel (niveau 1)…

Il se déroule sur deux journées les 19 et 20 janvier. Mes connaissances en mécanique diesel sont très livresques et ma pratique se limite à la vidange du moteur et au réamorçage du circuit d’alimentation en gasoil. Cette formation à pour but  et pour vocation de vulgariser la mécanique diesel marine (rappel des principes généraux) mais surtout de sensibiliser les plaisanciers à l’entretien et aux gestes à accomplir face à une panne en haute mer à travers des formations pratiques.

Les principaux points abordés sont les suivants :
- Démontage du circuit de réfrigération indirecte et travail sur panne usuelle (changement turbine eau de mer, vidange circuit, visite échangeur, contrôle calorstat),
- Circuit de lubrification, choix des huiles et pollution (vidange et changement cartouche, contrôles de pollution à bord et analyse d’huile simplifiée),
- Étude du circuit d’injection et pannes à bord (entretien du circuit de filtration, changement des filtres primaire et fin, nettoyage tamis de pompe et vérification membrane, réamorçage du circuit, contrôle électrovanne de stop),
- Détection, contrôle et changement injecteur défectueux, conduite moteur, mise en route en condition dégradée (batterie à plat, perte de clé ou faisceau détruit …),
- Contrôle des paramètres en fonctionnement (couleurs des fumées, pression, température etc..),
- Mise en situation réelle des stagiaires avec des pannes réalisées par le moniteur sur les moteurs.

J’ai tiré un grand profit de ces deux journées (où nous étions que trois stagiaires) conduites par un formateur sachant parfaitement partager ses connaissances et son expérience pratique.
Quel bonheur de se mettre les mains dans la graisse et…. de rentrer le soir avec les mains sales et des vêtements sentant le gasoil et la vieille graisse froide !!

En conclusion, je pense à l’avenir me sentir moins désemparé devant mon moteur s’il décide de me laisser tomber ou s’il refuse de démarrer. De plus je me sens capable d’assurer un grand nombre des opérations de maintenance sans faire appel à un mécanicien.

 

Repost 0
Published by Benoît & Dominique - dans La Préparation
commenter cet article

Bienvenue sur Ramatoa

Ce weblog constitue  notre carnet de voyage......
Il est notre journal de bord au fil de ces années sur les océans Atlantique et Pacifique à bord de "Ramatoa".
Il relate l'avancement du projet du début à son aboutissement... du "Rêve à la Réalité".
Il est tenu à jour  lors de nos escales tout au long de notre aventure maritime.
Il est là pour vous faire partager notre voyage, nos émotions et nos galères !
Bonne lecture....

Rechercher

Mises à jour récentes

Octobre 2012 - Article "Longue escale sur le Caillou".

Aout 2012 - Article "En passant par les Loyautés".

Juin 2012 - Article "Feu d'artifice au Vanuatu".

Archives

Le Rêve...

Voyager à la voile... c'est concrétiser mon rêve de gamin qui préférait dévorer des récits de navigateurs : "le voyage de Damien" et "la Longue route" - plutôt que de travailler correctement au lycée. Aujourd'hui, jeune retraité, le rêve devient réalité. Partir en couple ... et partager une passion commune de voyager à la voile sous les tropiques.                            

La Réalité...

Un voilier baptisé "Ramatoa"

Un skipper : Benoît  et une skippette : Dominique !
Un voyage au long cours en Atlantique, par le Sénégal, le Brésil, l'Amazone, le vénézuela, les Antilles et dans le Pacifique vers la Polynésie française.

Nous contacter...

© Ramatoa.com, tous droits réservés.

Visiteurs