Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

Bilan initial du 04/08/2007.

- Dans ce domaine, le bilan est très bon. Nous avons pris soin de nos voiles (standard Xvoiles), avons traqué en permanence les points de frottement. Les arrêtes des barres de flèches poussantes ont été protégées. Un check up complet des deux voiles sur le parquet du voilier à Trinidad en a apporté la preuve... aucune réparation à envisager.

- Le génois s'est usé aux allures portantes sur le balcon.... c'est un grand classique... inévitable. Une protection est posée au Brésil. Ce génois gagnerait à posséder une coupe triradiale en hydranet... c'est une question de budget !

- La grand voile full batten est très bien coupée et ne présente pas de déformation. Les ris automatiques et les chariots de GV fonctionnent bien. RAS.

- Très content également du spi asymétrique Momentum gréé sur le bout-dehors installé sur le davier bâbord.

- Bimini et capote sont piqués à l'intérieur par des étoiles de moisissures. L'extérieur est resté impeccable. Réparations effectuées après des accrocs dans le bimini (pale éolienne et bôme).


Ajout bilan du 10/08/2008.

- Coté voilerie, plusieurs points méritent d'être soulignés :
La trinquette sur enrouleur : installée en Guadeloupe a avantageusement remplacé la trinquette sur mousquetons à endrailler. Elle a été largement utilisée cette année avec les conditions de vent rencontrées, en réalité dès que le vent apparent dépasse les 20-22 nœuds, elle remplace le génois sur enrouleur qui n'est ainsi plus jamais réduit au delà du premier ris. Son rendement au près dans la brise est moyen car le point de tire n'est pas assez rentré, il ne faut pas hésiter alors à la border à mort sur les haubans.
Sur le génois sur enrouleur, la bande anti-UV est en cours de modification chez un voilier de Trinidad de façon à ce qu'elle recouvre intégralement les goussets non protégés des nerfs de chute et de bordure, une fois la voile enroulée (la jolie spirale blanche disparaîtra, mais les goussets ne seront pas brûlés au soleil). Cela aurait été demandé dès le départ... si je l'avais su !
La grand voile est aussi chez le voilier pour la pose de renforts au niveau du portage de la voile sur les barres de flèche (voile haute et 1° ris). Là aussi une modification à demander dès le départ qui fait réaliser des économies par la suite.

- Coté sellerie, le bilan est moins brillant. Au delà des taches de moisissures à l'intérieur du bimini et de la capote nous avons constaté, cette année, que toutes les coutures lâchent les unes après les autres. Dominique a du en reprendre un grand nombre avec la machine à coudre familiale du bord. L'explication est simple : le fil de couleur verte utilisé par NV Équipement n'est pas de qualité anti-UV... le problème est bien connu des loueurs des Antilles qui précisent à la commande des coutures en fil blanc anti-UV. Résultat : bimini, capote et lazy bag sont en révision générale chez le voilier à Trinidad. De plus un renfort anti raguage contre l'arrête des panneaux solaires sera posée sur l'extension arrière du bimini. Par ailleurs la rigidité de la capote et la circulation entre le cockpit et les passavants ont été grandement améliorées par la mise en place de deux montants en tube d'inox, cette modification pourrait aussi être demandée dès le bon de commande.


Ajout bilan du 01/11/2009.

Du coté des voiles, il y a eu du travail d'effectuer à la sortie de l'eau à Raiatea par une voilerie locale. Cela me semble normal après 20 000 milles, les voiles restent tout à fait correctes même si elles nécessitent un entretien régulier (tous les ans).

- Sur le GSE, les goussets des nerfs de chute et de bordure avaient été refaits à Trinidad mais non recouverts par la bande anti-UV comme cela avait été demandé. Le recouvrement du nerf de bordure a été effectué avec la remise en état du rabat du coinceur de nerf de chute (Velcro et couture). Par ailleurs les coutures ont été vérifiées et reprises à deux ou trois endroits. Une grande vigilance doit être apportée à l'enroulement du génois, ni trop serré ni trop lâche !

- Sur la GV, outre la reprise de quelques coutures, c'est surtout des points de frottement qui ont été renforcés (poulies de ris, patch des barres de flèches, points d'écoute et de drisse). Échange de la poulie du point d'amure du 1° ris (usée par le frottement sur la ferrure du vit de mulet).


Pour les toiles, le bilan est moins bon.

- Pour la capote et le bimini, il s'agit toujours du fil de qualité médiocre (non anti-UV) utilisé initialement par NV Équipement. Au fil des réparations, la totalité des coutures auront été reprises. Les transparents de la capote sont toujours très clairs.

- Le Lazy bag souffre beaucoup de son fasseyement et il a nécessité une remise en état plus complète (Oeillets, cliquets plastiques, renforts de l'avant et du point d'écoute à l'arrière).


Coté sellerie, après celui des panneaux horizontaux, l'occultant des rideaux des hublots d'hiloire rend l'âme à son tour et devient collant. Dominique envisage de le remplacer par de l'occultant plus résistant acheté localement à la voilerie de Raiatea.

 

Retour sommaire.

 

Dernière mise à jour le 02/11/2009 à Châtelaillon-plage par Benoît & Dominique.

 

Partager cette page

Repost0

Bienvenue sur Ramatoa

Ce weblog constitue  notre carnet de voyage......
Il est notre journal de bord au fil de ces années sur les océans Atlantique et Pacifique à bord de "Ramatoa".
Il relate l'avancement du projet du début à son aboutissement... du "Rêve à la Réalité".
Il est tenu à jour  lors de nos escales tout au long de notre aventure maritime.
Il est là pour vous faire partager notre voyage, nos émotions et nos galères !
Bonne lecture....

Rechercher

Mises à jour récentes

Octobre 2012 - Article "Longue escale sur le Caillou".

Aout 2012 - Article "En passant par les Loyautés".

Juin 2012 - Article "Feu d'artifice au Vanuatu".

Archives

Le Rêve...

Voyager à la voile... c'est concrétiser mon rêve de gamin qui préférait dévorer des récits de navigateurs : "le voyage de Damien" et "la Longue route" - plutôt que de travailler correctement au lycée. Aujourd'hui, jeune retraité, le rêve devient réalité. Partir en couple ... et partager une passion commune de voyager à la voile sous les tropiques.                            

La Réalité...

Un voilier baptisé "Ramatoa"

Un skipper : Benoît  et une skippette : Dominique !
Un voyage au long cours en Atlantique, par le Sénégal, le Brésil, l'Amazone, le vénézuela, les Antilles et dans le Pacifique vers la Polynésie française.

Nous contacter...

© Ramatoa.com, tous droits réservés.

Visiteurs