Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

 

Notre long séjour forcé en France de juillet 2011 à février 2012 m'a permis de découvrir les vertus et les possibilités de navigation avec un iPad. Pour ma part ignare du monde Apple j'ai du me convertir à cette nouvelle religion !

Sur Ramatoa, nous sommes au tout numérique depuis le début de notre voyage. Nous n'avons aucune cartes papier et complétons notre cartographie numérique avec des guides nautiques. « Fort de mes connaissances informatiques », je me méfie des ordinateurs surtout en milieu humide et chaud.... trop fort n'a jamais manqué et la redondance est de mise.


Nous disposons de trois PC sous Windows :

- Un mini PC fixe sous XP avec écran 17 '' à la table à cartes (en service depuis le départ, seuls les ventilateurs ont été changés car ils devenaient bruyants).

- Un PC portable 15.6'' sous Win7.

- Un PC netbook 12 '' sous Win 7.

De plus pour le mini PC et le PC portable je conserve en secours des disques durs identiques aux originaux régulièrement clonés.


La même suite de logiciels de navigations avec les mêmes folios de cartes sont installés sur les trois PC du bord.

- Un Maxsea version : 12.6.4 avec dungle et des cartes Mapmédia.

- Un Scannav version 12.0 et des cartes Navionics.

- Un OpenCPN version : 2.5.0 et une couverture Cmap version 2.

 

Pour faciliter la bascule d'un PC à l'autre en cas d'urgence, j'ai rattaché sur un même mini hub USB, qu'il suffit de brancher sur le PC à utiliser, tout ce qui est nécessaire pour naviguer, c'est à dire :

- Le dungle Maxsea.

- Le lecteur multicard Navionics.

- Le GPS au format souris SIRF III.

- L'antenne WiFi Alfa Networks AWUS 036H.


En prenant soin de ces équipements, le risque d'une panne ou d'un accident se trouve très limité. Mais la préparation des ces trois PC et des périphériques associés prend du temps et nécessite d'être rigoureux.

  POL10 004

Depuis cette année Apple avec l'iPad 2 complète cette panoplie. Pourquoi ?

Nous ne disposons pas sur Ramatoa, d'un écran PC déporté ou d'un lecteur de cartes dédié dans le cockpit au niveau de la barre (solution bien trop couteuse # 2000 €). Cela n'est pas vital, car en navigation hauturière cela est à mon sens totalement inutile. Les seuls moments où cette absence de carto déporté à la barre se faisait sentir sont les entrées de passes ou de ports surtout si elles sont un peu pointues. En réalité la skipette restait scotchée à la table à cartes devant l'écran et communiquait avec le barreur par signaux sémaphore dans la descente. C'est pas très commode et de plus la sémaphoriste ne profitait pas du paysage à l'arrivée !

 

L'iPad installé sur l'arceau devant le barreur permettra de fonctionner en deux modes distincts :  

 

- Déport total du PC en service à la table à carte avec l'un des trois logiciels de navigation au choix et possibilité depuis l'iPad de prendre le contrôle total du PC distant. La communication se fait par WiFi en interne au bateau entre la TAC et le poste de barre. Cette solution est développée ci-dessous. 

 

- Autonomie totale sans aucune liaison avec le PC de la table à carte. Cela nécessite d'avoir un iPad 3G pour bénéficier de la puce GPS et il faut installer un logiciel de navigation spécifique et des folios de carte. Cela complète la redondance déjà existante. Cette solution sera également développée plus loin.

 

Pour l'installation sur l'arceau le soudeur fidjien m'a installé une plaque inox sur laquelle l'étrier de l'iPad Case étanche est fixé. La mise en place et le retrait de l'iPad sur l'étrier sont très faciles.

POL10 001POL10 002

**

La solution de l'écran déporté...

Il vous faut :

- Un iPad (16 Go suffit) et la 3G n'est pas utile si on se limite à cet usage. Avec l'arrivée de la 3° génération il va y avoir de bonnes affaires en perspective.

- Un iPad case, étanche à l'immersion et antichoc, avec son étrier de fixation pour l'installation sur l'arceau du barreur (cf. le site d'IpadNav : www.ipadnav.fr). Des solutions semi étanche plus économiques existent mais ne pourront pas être installées sur un arceau.

- Une antenne WiFi USB externe au PC pour assurer la communication entre le PC de la TAC et l'iPad à la barre. Il est préférable de prendre un modèle dont la puissance d'émission est > 500 mw (1 ou 2 w) car il permettra d'obtenir des connexions WiFi en mode « station » à longue portée dans un mouillage (600 à 800 mètres). De plus l'antenne choisie doit pouvoir basculer en mode « point d'accès » bien préférable en terme de stabilité et fiabilité de la liaison qu'une connexion en mode « ad hoc » de PC à PC (cf. les antennes sur le site d'Alfa Network : www.alfa.com.tw ).

POL10 003

- Une application client-serveur pour permettre la prise de contrôle à distance du PC par l'iPad. Il en existe une bonne dizaine, généralement gratuite. Pour ma part après en avoir testé trois ou quatre, j'ai opté pour « Splashtop Streamer » du coté du PC (gratuit, cf. le site : www.splashtop.com/streamer ) et « Splashtop Remote HD »  du coté de l'iPad (3-4 € sur iTunes). Il est simple de configuration et d'utilisation et toutes les interactions clavier et souris sont disponibles en tactile sur la tablette. L'ergonomie tactile sur la tablette est remarquable.

 

Mise en œuvre.... du coté du PC de la TAC :

 

A la 1° fois seulement :

- Installer l'antenne WiFi USB externe, son pilote et son utilitaire.

- Installer Splashtop Streamer et déterminer un code de sécurité.

- Basculer l'antenne WiFi en mode « point d'accès » à partir de son utilitaire, le nommer et paramétrer la connexion réseau sans fil dans Windows de ce nouveau réseau WiFi avec une adresse IP statique (avec ou sans sécurité). Exemple : @ IP : 192.168.25.25 et masque sous réseau : 255.255.255.0

- Les paramètres et code de sécurité de l'adaptateur WiFi et de « Splashtop Streamer » sont conservés automatiquement à chaque connexion.

 

A chaque nouvelle session :

- Vérifier que « Splashtop Streamer » est bien lancé sur la bonne adresse IP, si nécessaire la redéfinir dans la connexion réseau sans fil de Windows.

- Lancer le logiciel de navigation et penser à suspendre tout écran de veille.

 

Vous pouvez maintenant prendre le contrôle à distance du PC de la TAC avec l'iPad du barreur.

POL10 006

 

Mise en œuvre … du coté de l'iPad :

 

La 1° fois seulement :

- Télécharger sur iTunes et installer « Splashtop Remote HD ».

- Dans les réglages de la tablette sélectionner le réseau WiFi créé sur votre adaptateur PC et le paramétrer avec une adresse IP fixe compatible. Exemple : @IP : 192.168.25.26, masque sous réseau : 255.255.255.0, routeur : 192.168.25.25 et DNS : 192.168.25.25.

 

A chaque nouvelle session :

- Dans les réglages de la tablette sélectionner le réseau WiFi.

- Lancer l'application « Splashtop Remote HD » avec le même code de sécurité que celui implémenté sur « Splashtop Streamer ».


L'iPad va prendre le contrôle à distance du PC et vous disposerez de la fenêtre du PC sur la tablette tactile. Dans les réglages de la tablette penser à suspendre la mise en veille automatique.

 

**

La solution de l'iPad autonome...

Il vous faut :

- Un iPad (16 Go suffit) avec la 3G pour bénéficier du GPS... indispensable.

- Un iPad case, étanche à l'immersion et antichoc, avec son étrier de fixation pour une installation sur l'arceau du barreur (cf. le site d'IpadNav).

- Télécharger sur iTunes et installer une application de navigation et des folios de cartes. Les deux logiciels les plus aboutis sont iNavx avec une cartographie Cmap spécifique et iSailor avec une carto Transas. Ils n'ont pas la sophistication et la complexité d'un MaxSea ou d'un ScanNav, mais ils n'ont rien à envier à OpenCPN. La solution iNavx et Cmap est plus couteuse que l'offre iSailor et Transas (iSailor + Transas : 30 € pour l'application et 20 € pour un folio de cartes).

 

Mise en œuvre … du coté de l'iPad :

- Dans les réglages de la tablette, vérifier que le GPS est bien actif.

- Lancer et utiliser le logiciel de navigation.


C'est tout !

POL10 005

**

En guise de conclusion

 

Questions diverses en vrac....

- L'autonomie de la tablette est d'une dizaine d'heure ce qui est amplement suffisant pour une passe étroite ou une entrée de port !

- Le coût de l'installation incluant un iPad 2 16 Go 3G, un iPad case étanche et antichoc, la modification sur l'arceau, les softs et une antenne WiFi USB externe... est de l'ordre de 800-850 € soit deux fois moins chers qu'une solution propriétaire de type Raymarine ou autre.

- Les reflets sur l'écran, il y en a c'est vrai, mais l'écran reste tout à fait lisible surtout si le bimini est déployé.

- La fragilité de la tablette... oui elle n'est ni durcie ni étanche, c'est pourquoi le choix de l'iPadCase me semble meilleur que les solutions plus souples. De toute façon pour ma part, la tablette Apple ne sera jamais mon unique moyen de navigation numérique.

- La fiabilité de fonctionnement d'iOS 5.1 d'Apple et du logiciel de navigation iSailor ne posent pas de difficultés. Cependant, il est souvent relaté sur les forums que les cartes téléchargées (Cmap ou Transas) sont parfois perdues à la suite d'un plantage ou d'une mise à niveau d'iOS ou du logiciel de navigation. Cela peut-être problématique car vous ne disposez pas alors d'une copie de secours des folios de cartes et si c'est votre unique moyen de navigation la situation peut devenir critique.

 

***

**

*

Partager cette page

Repost0

Bienvenue sur Ramatoa

Ce weblog constitue  notre carnet de voyage......
Il est notre journal de bord au fil de ces années sur les océans Atlantique et Pacifique à bord de "Ramatoa".
Il relate l'avancement du projet du début à son aboutissement... du "Rêve à la Réalité".
Il est tenu à jour  lors de nos escales tout au long de notre aventure maritime.
Il est là pour vous faire partager notre voyage, nos émotions et nos galères !
Bonne lecture....

Rechercher

Mises à jour récentes

Octobre 2012 - Article "Longue escale sur le Caillou".

Aout 2012 - Article "En passant par les Loyautés".

Juin 2012 - Article "Feu d'artifice au Vanuatu".

Archives

Le Rêve...

Voyager à la voile... c'est concrétiser mon rêve de gamin qui préférait dévorer des récits de navigateurs : "le voyage de Damien" et "la Longue route" - plutôt que de travailler correctement au lycée. Aujourd'hui, jeune retraité, le rêve devient réalité. Partir en couple ... et partager une passion commune de voyager à la voile sous les tropiques.                            

La Réalité...

Un voilier baptisé "Ramatoa"

Un skipper : Benoît  et une skippette : Dominique !
Un voyage au long cours en Atlantique, par le Sénégal, le Brésil, l'Amazone, le vénézuela, les Antilles et dans le Pacifique vers la Polynésie française.

Nous contacter...

© Ramatoa.com, tous droits réservés.

Visiteurs